Économiser de l’énergie et de l’argent grâce au chauffe-eau

Même si vous n’êtes pas prêt (e) à remplacer votre chauffe-eau par un nouveau modèle éconergétique, vous pouvez quand même faire des économies d’eau, d’énergie et d’argent avec votre système de chauffage existant.

Les chauffe-eaux existent dans tous les types et toutes les tailles. Il existe des modèles au gaz naturel, au propane, au fioul, électriques, sans réservoir, solaires…etc. Ils varient tous en termes de coût initial et de coûts d’exploitation. Les modèles sans réservoir fournissent de l’eau chaude sur demande, mais coûtent 2 à 3 fois plus cher qu’un chauffe-eau au gaz standard.

Peu importe le type de chauffe-eau que vous possédez, certaines choses ne changent pas et il y a des méthodes que tout le monde peut appliquer dans l’optique de réduire les dépenses et les coûts d’utilisation du chauffage. Voici sans plus tarder nos quelques conseils pour faire des économies avec le chauffe-eau.

Couverture pour chauffe-eau

chauffe-eau Lorsque votre chauffe-eau n’est pas utilisé, il stocke encore de l’eau chaude. Et c’est alors qu’il peut perdre de la chaleur à travers les parois du réservoir si elles ne sont pas bien isolées. Cette perte est appelée perte de veille car elle se produit pendant que l’appareil de chauffage est en attente d’utilisation. C’est le même concept que pour l’utilisation d’un mug isotherme. Vous pouvez économiser de 4 % à 9 % de votre facture de chauffage de l’eau et réduire de 25 % à 50 % les pertes de chaleur en mode veille si vous avez un vieux chauffe-eau simplement en y mettant un… pull. Ce n’est pas vraiment un vêtement mais une couverture faite d’un isolant spécial dont va se vêtir votre appareil. Tout comme vous, lui aussi à besoin de se protéger !

Les chauffe-eau plus vieux ne sont peut-être pas munis d’une quantité efficace d’isolant pour le réservoir. Pour voir si votre réservoir est un bon candidat pour obtenir sa couverture, touchez-le. Il ne doit pas être chaud. Si tel est le cas, le réservoir n’est pas bien isolé et a bien mérité se couverture isolante spéciale !

Recherchez donc une couverture ayant une résistance supérieure à 3,7 m2.K/W. Lors de l’installation, veillez à découper les zones afin de pouvoir voir les marquages de sécurité et les instructions du fabricant, les thermostats et les couvercles qui permettent d’accéder à certaines parties de vos appareils.
Laissez une ouverture de 5 cm autour de la vanne de gaz et au panneau d’accès au chauffe-eau.

Conduites d’eau isolées

chauffe-eau Cette méthode n’est pas vraiment plus compliquée. Elle offre, elle aussi, le confort douillet que votre appareil mérite et qui lui permettra d’assurer votre confort à vous. Il est logique que plus l’eau reste chaude plus longtemps dans les canalisations de votre douche, moins vous avez besoin d’eau chaude, n’est-ce pas ?

Des tuyaux d’eau chaude bien isolés peuvent augmenter la température effective de l’eau chaude à la pomme de douche ou au robinet de 2° par rapport au même réglage du chauffe-eau si les tuyaux ne sont pas isolés.

La beauté de toute cette technique est que vous n’avez pas besoin d’isoler toute la tuyauterie d’eau chaude mais seulement les premiers 15 à 30 mètres de tuyauterie qui vient juste après le chauffe-eau. Utilisez un isolant spécialement conçu pour le diamètre spécifique de vos tuyaux. Fixez solidement à l’aide d’attaches zippées ou de manchons en mousse. Les produits isolants de tuyaux et les fixations qui vont avec sont facilement trouvables en quincaillerie.