Empêcher le gel des conduites d’eau en hiver

Pourquoi le faire ? Le gel des conduites d’eau n’est pas la seule raison

Isoler les conduites d’eau situées à des endroits exposés de votre maison est une bonne idée pour plusieurs raisons. Dans des climats froids en hiver, le gel des conduites d’eau qui sont soit à l’extérieur sur les murs soit dans des espaces non chauffés peut se produire. Pire, l’eau (alors solide) peut éclater et inonder votre maison vous menant tout droit à une situation qui peut vous faire perdre des milliers d’euros en frais de réparation. L’isolation des tuyaux est un élément clé dans toute opération visant à préparer la tuyauterie de la maison pour l’hiver.

L’isolation des conduites d’eau peut également permettre d’économiser de l’argent sur votre consommation d’énergie en empêchant les conduites d’eau chaude de perdre leur chaleur à l’air ambiant. Isoler les conduites d’eau chaude raccordées à votre chauffe-eau, par exemple, peut minimiser les pertes de chaleur et les coûts de chauffage de l’eau. Enfin, l’isolation des conduites d’eau froide peut empêcher la condensation due à l’humidité. Cela sert aussi en été.

Quelles conduites d’eau isoler ?

Le choix des conduites d’eau que vous isolerez dépendra de la raison pour laquelle vous le faites. Si l’objectif est de prévenir le gel des conduites d’eau, vous devrez isoler celles qui traversent les espaces non chauffés, comme les murs extérieurs, les garages non chauffés, les espace dans le plancher au-dessus des vides sanitaires non chauffés, les greniers non chauffés… etc. En général, il n’est pas nécessaire d’isoler les conduites qui traversent les murs intérieurs ou les sous-sols chauffés. Les conduites d’eau chaude et d’eau froide doivent être isolées lorsque l’objectif est d’empêcher le gel.

Si l’objectif est de réduire les coûts du chauffage de l’eau, il serait plus sage d’isoler les conduites d’eau chaude partout où vous y avez accès. Ceci aidera à empêcher la chaleur de se répandre autre part que sur les conduites d’eau chaude et peut vous permettre d’abaisser la température de votre chauffe-eau.

Méthodes d’isolation des conduites d’eau

Il existe plusieurs méthodes que vous pouvez appliquer pour isoler les conduites d’eau.

Isolation de la tuyauterie contre le gel des conduites d’eau

Une méthode courante de protéger sa tuyauterie est le calorifugeage. Cela se fait avec les manchons souples en mousse élastomère qu’on connait tous. Ce type d’isolation est aussi faisable avec des matériaux différents y compris la mousse souple avec bande de support en caoutchouc, les manchons souples en fibres minérales ou encore en papier d’aluminium, l’isolant en papier bulles et le ruban isolant pour tuyaux en caoutchouc.

L’isolant pour envelopper les tuyaux est facile à installer. Vous n’avez qu’à coller une extrémité de l’isolant à l’extrémité d’un tuyau (si ce n’est pas déjà fait) et à enrouler l’isolant autour du tuyau, en le chevauchant d’au moins 12 mm à chaque enroulement. Couvrez complètement le tuyau, en prenant soin de ne pas laisser de zones exposées, puis collez l’extrémité en place. L’isolant sous gaine est le mieux adapté pour isoler de petites longueurs de tuyaux ou des sections où il y a beaucoup de coudes.

Isolation avec manchons tubulaires

Envisagez d’isoler avec des manchons lorsqu’il est nécessaire de couvrir de plus grandes longueurs de tuyaux droits. La plupart des manchons tubulaires sont disponibles en longueurs de 15 cm, ce qui vous permet de couvrir beaucoup de terrain rapidement. Les manchons peuvent être faits de mousse ou de caoutchouc, et les deux sont disponibles dans des modèles auto-étanches. Différents diamètres sont disponibles pour différentes tailles de tuyaux : 1,27 cm, 1,9 cm et 2,50 cm

L’installation de l’isolation des conduites d’eau avec ce type de manchon est très facile. Les côtés des manchons sont fendus, et une fois les manchons placés sur le tuyau, le joint peut être scellé avec l’ensemble ou fermé avec du ruban adhésif. Il est facile de couper les manchons à la bonne longueur pour chaque tuyau. Les coins doivent être coupés pour s’ajuster étroitement à l’aide d’une boite à onglets, puis collés en place avec du ruban adhésif en toile pour une protection supplémentaire. Il est conseillé de coller les coutures même sur les modèles auto-adhésifs, car elles peuvent se décoller avec le temps.

Housses pour robinets d’extérieur

Il y a plus d’un cas de gel des conduites d’eau, et dans un grand nombre d’entre eux, les tuyaux éclatent prés des robinets installés sur des murs extérieurs. Lorsque ces robinets extérieurs en métal sont exposés à des températures hivernales, l’eau emprisonnée à l’intérieur du robinet peut se dilater et éclater, causant une fissure soit dans le robinet lui-même, soit dans la conduite juste à l’intérieur des murs de la maison. Si vous avez de la chance, c’est le robinet qui éclate et fuit à l’extérieur de la maison, mais si vous avez moins de chance, l’éclatement peut se produire dans la conduite à l’intérieur de la maison, entraînant l’infiltration d’eau dans vos murs ou dans le sous-sol.

Une variété de housses isolantes pour robinets est disponible pour protéger les tuyaux et les robinets extérieurs. Certains types de housses sont de simples couvercles en mousse rigide qui s’ajustent parfaitement sur les robinets pour prévenir les pertes de chaleur par les tuyaux métalliques, tandis que d’autres sont des dispositifs de verrouillage plus sophistiqués qui sont destinés à empêcher également l’utilisation non autorisée des robinets.

Combinés à d’autres méthodes d’isolation, les housses de robinets sont une bonne assurance contre l’éclatement des conduites.

Robinets d’extérieur anti-gel

Bien qu’ils n’isolent pas du gel des conduites d’eau aussi bien que les objets précédents, les robinets spéciaux à l’épreuve du gel sont une bonne option pour les propriétaires de maison dans les climats plus froids. Ces robinets sont conçus avec une valve de Schrader spéciale qui empêche l’eau d’être emprisonnée à l’intérieur du robinet, où elle peut geler, se dilater et éclater. Cette valve est conçue sous forme de longue tige qui s’adapte contre un siège de soupape situé bien à l’intérieur de la maison, où les températures sont plus chaudes. Le robinet est conçu de façon à ce que l’eau s’écoule de la vanne lorsque le robinet est fermé, plutôt que d’être piégé là où l’air froid peut le geler.

Isolation des espaces entre les tuyaux

Tout aussi important que d’isoler les conduites elles-mêmes, sceller tous les espaces d’air où les conduites traversent les murs extérieurs est une solution que vous pouvez envisager. Il faut savoir qu’il y a une grande perte de chaleur dans de tels espaces, et sceller ces espaces est essentiel pour toute personne souhaitant préparer sa maison pour l’hiver.

Examinez attentivement les interstices autour des conduites d’eau qui traversent les murs extérieurs et bloquez ces endroits à l’aide d’une corde de calfeutrage en mousse, d’un isolant en fibre de verre ou d’une mousse en expansion appliquée à partir d’une bombe aérosol sous pression.

DIY : Isolation contre le gel des conduites d’eau

L’isolation des conduites d’eau est un bon projet de bricolage qui peut protéger votre maison contre les dommages causés par l’eau, si elle est faite correctement et entretenue après installation. Voici quelques vérifications qui vous seront d’une grande aide :

  • Lors du choix de l’isolation des conduites d’eau, tenir compte de la valeur de la résistance thermique. Cette dernière quantifie la résistance au flux thermique d’un matériau donné. Plus sa valeur est élevée, plus le pouvoir isolant de ce matériau est élevé. Il se peut que la valeur ne soit pas affichée sur l’isolant de la tuyauterie ; il se peut donc que vous ayez besoin de faire quelques recherches. Plus votre climat est froid, plus vous devez tenir compte de la valeur thermique lorsque vous choisissez l’isolation des tuyaux.
  • Enlevez toute saleté ou graisse des conduites avant de les isoler. Quel que soit le type d’isolant que vous posez, c’est une excellente idée de jeter un coup d’œil aux tuyaux pour aider l’isolant à mieux adhérer. Si vous utilisez un nettoyant ou quelque chose d’humide, assurez-vous que les tuyaux soient secs avant d’installer l’isolant. L’humidité, quelle qu’en soit la nature, peut entraîner un relâchement de l’isolant.
  • Vérifier une fois par an l’isolation de la tuyauterie pour s’assurer qu’elle est encore en bon état et que les tuyaux sont complètement recouverts chaque hiver. Le ruban adhésif en toile et l’adhésif auto-obturant sur l’isolant peuvent se détacher avec le temps et exposer des parties du tuyau. Si les tuyaux ne sont pas complètement recouverts, refermer ces endroits avant que les températures hivernales ne chutent.