Pourquoi mon sous-sol est-il froid ?

Chauffer son sous-sol froid, c’est lutter contre deux ennemis redoutables : l’humidité et le froid. Cela marche aussi pour sa rénovation. Si vous voulez enfin utiliser votre sous-sol comme salle de jeux, chambre d’amis, appartement ou même théâtre pour les passionnés de la scène, vous devez d’abord comprendre pourquoi votre sous-sol est si froid avant de prendre des mesures. Et en effet, il est des mois ou le climat est le plus cruel… point d’inquiétude ceci dit, France Chauffage vous guide pour tout savoir sur la baisse des température dans les sous-sols.

Les raisons pour lesquelles vous avez un sous-sol froid

sous-sol

Dans le mot sous-sol il y a « sol » et en visitant un sous-sol avant la fin des travaux, vous pouvez jeter un œil sur les murs souterrains et le plancher. Ces vastes étendues contribuent sûrement au froid que vous ressentez, n’est-ce pas ? Le grand coupable dans cette affaire est le froid au niveau du sol. Les murs qui s’étendent au-dessus du niveau du sol, les bouches d’aération, les conduits, les fenêtres… etc. Tous agissent comme des complices qui permettent à ce froid de s’infiltrer dans votre sous-sol.

Un conduit et une bouche d’aération mal isolés refroidiront votre sous-sol bien plus qu’un mur entièrement en dessous du niveau du sol.

Pourquoi le sous-sol est-il encore froid au printemps ?

Les mois d’hiver rendent ce printemps dans votre sous-sol un peu trop frais. Et en parlant d’hiver, des études menées au Canada, un pays qui connaît bien les sous-sols froids, ont démontré que les surfaces extérieures des murs de fondation mettent environ trois jours à réagir aux changements de température extérieure. À la base de votre mur de fondation (environ 5 mètres de profondeur), il faut environ 69 jours pour que la température extérieure se fasse ressentir à l’intérieur.

Quel est l’impact de la neige sur les températures du sous-sol ?

Elle est juste là pour amener le froid au sous-sol, n’est-ce pas ? En réalité, pas tout de suite. Les chercheurs ont découvert que la neige accumulée sur le sol près des murs de votre sous-sol n’a presque aucun impact sur la température du sous-sol si sa hauteur est limitée. Ce n’est que lorsque le niveau de la neige approche les 2 mètres que la température du sous-sol peut commencer à être affectée de façon spectaculaire. C’est une des raisons pour lesquelles les températures dans votre sous-sol sont souvent si… hors-saison ! Les murs de fondation du sous-sol peuvent littéralement être en retard d’une saison. Faisant ressentir ces températures dans votre sous-sol.

L’effet de l’humidité sur le sous-sol

Les sous-sols sont des endroits intrinsèquement humides, même si vous n’avez pas de sources d’eau fonctionnant régulièrement. Les températures basses et l’air humide donnent l’impression d’avoir plus froid. L’humidité peut également créer d’autres problèmes. Cela se répercute sur les murs de fondation froids qui, soumis à une humidité relative de 20 à 30 %, causeront de la condensation, ce qui peut causer à son tour de la moisissure.

Le chauffage d’un sous-sol froid

sous-solIl suffit de petites choses pour créer les grands changements. Voyons comment cela se traduit dans la langue du chauffage. Le gain de chaleur réalisé grâce au soleil réchauffe l’étage supérieur pendant la journée, mais il ne réchauffe pas le sous-sol. Après tout, il y a des fenêtres en haut, mais pas en bas. En conséquence, la température à l’étage est plus élevée. En fait, il faut retenir deux facteurs principaux : certaines pompes à chaleur font que le chaleur s’élève et se rassemble à l’étage. Le gain de chaleur solaire supplémentaire. Ainsi, tout au long de la journée, votre chauffage sous-sol est maintenu sous contrôle par le thermostat qui situé à l’étage et ce au détriment du sous-sol.

Les espaces froids comme le sous-sol ont besoin de beaucoup de temps pour que la chaleur s’accumule et que vous vous sentiez confortable. Lorsque vous rentrez à la maison à la fin de la journée et que vous descendez au sous-sol, le froid que vous ressentez est le résultat d’une journée de cycles de chauffage réduits.